beauceron-sud-est

beauceron-sud-est

Chien Hémophile de type B

Voici un article qui m'a été transmis et qui me semble très intéressant.

 

Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en Médecine Interne, Diplomé de l'ACVIM et de l'ECVIM

Qu’est-ce que l’hémophilie de type B du chien ?

Cette affection est due à un déficit en un facteur de coagulation (facteur IX).

Elle est aussi appelée maladie de Christmas. Elle est généralement héréditaire et liée au sexe et plus particulièrement au chromosome sexuel (chromosome X). Ce sont donc essentiellement les mâles qui sont atteints.

Toutefois des mutations spontanées du gène concerné sont possibles (mais moins fréquentes que pour l’hémophilie A), ce qui explique que la maladie puisse parfois survenir chez un individu appartenant à une lignée a priori indemne.

Prédispositions raciales à l’hémophilie de type B du chien 

Certaines races sont considérées comme présentant une prédisposition telles que : Berger allemandBouledogue français,Labrador, …

Signes cliniques de l’hémophilie de type B du chien 

Les signes cliniques de l’hémophilie de type B sont variables.

Certains signes, comme des hémorragies des gencives, en particulier au moment du changement de dentition chez le chiot, peuvent être discrets et passer inaperçus.

Dans d’autres cas, la maladie est suspectée à la suite d’hématomes spontanés, notamment au niveau des articulations, ou d’hémorragies prolongées après un traumatisme relativement mineur.

Dans les cas les plus graves, des hémorragies internes peuvent se produire dans le thorax, l’abdomen ou le système nerveux.

Comment confirmer le diagnostic de l’hémophilie de type B du chien 

Lors d’hémophilie de type B, divers tests de la coagulation sanguine sont modifiés mais le diagnostic de certitude repose sur le dosage sanguin du facteur IX.

Traitement de l’hémophilie de type B du chien

Il n’y a pas de traitement spécifique de l’hémophilie B du chien. L’approche thérapeutique repose avant tout sur le contrôle des hémorragies et leur prévention, surtout si le chien doit subir une intervention chirurgicale. Dans ces situations, le recours à des transfusions sanguines est impératif.

La transfusion de sang frais total est particulièrement utile dans le cas d’hémorragie aiguë et sévère.

Le recours à l’administration de dérivés sanguins est théoriquement possible mais en pratique souvent difficile, ces produits n’étant qu’exceptionnellement disponibles.

Le recours à l’administration de facteur IX recombinant humain n’est pas clairement documenté chez le chien.

De façon concomitante, certaines substances antifribrinolitiques peuvent être utilisées, mais elles ne remplacent pas les transfusions.

Pronostic de l’hémophilie de type B du chien

Le pronostic de l’hémophilie de type B dépend en grande partie de la sévérité des signes cliniques. Néanmoins, compte tenu de la récurrence des épisodes, le pronostic est généralement très réservé.

Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en Médecine Interne, Diplomé de l'ACVIM et de l'ECVIM

Qu’est-ce que l’hémophilie de type B du chien ?

Cette affection est due à un déficit en un facteur de coagulation (facteur IX).

Elle est aussi appelée maladie de Christmas. Elle est généralement héréditaire et liée au sexe et plus particulièrement au chromosome sexuel (chromosome X). Ce sont donc essentiellement les mâles qui sont atteints.

Toutefois des mutations spontanées du gène concerné sont possibles (mais moins fréquentes que pour l’hémophilie A), ce qui explique que la maladie puisse parfois survenir chez un individu appartenant à une lignée a priori indemne.

Prédispositions raciales à l’hémophilie de type B du chien 

Certaines races sont considérées comme présentant une prédisposition telles que : Berger allemandBouledogue français,Labrador, …

Signes cliniques de l’hémophilie de type B du chien 

Les signes cliniques de l’hémophilie de type B sont variables.

Certains signes, comme des hémorragies des gencives, en particulier au moment du changement de dentition chez le chiot, peuvent être discrets et passer inaperçus.

Dans d’autres cas, la maladie est suspectée à la suite d’hématomes spontanés, notamment au niveau des articulations, ou d’hémorragies prolongées après un traumatisme relativement mineur.

Dans les cas les plus graves, des hémorragies internes peuvent se produire dans le thorax, l’abdomen ou le système nerveux.

Comment confirmer le diagnostic de l’hémophilie de type B du chien 

Lors d’hémophilie de type B, divers tests de la coagulation sanguine sont modifiés mais le diagnostic de certitude repose sur le dosage sanguin du facteur IX.

Traitement de l’hémophilie de type B du chien

Il n’y a pas de traitement spécifique de l’hémophilie B du chien. L’approche thérapeutique repose avant tout sur le contrôle des hémorragies et leur prévention, surtout si le chien doit subir une intervention chirurgicale. Dans ces situations, le recours à des transfusions sanguines est impératif.

La transfusion de sang frais total est particulièrement utile dans le cas d’hémorragie aiguë et sévère.

Le recours à l’administration de dérivés sanguins est théoriquement possible mais en pratique souvent difficile, ces produits n’étant qu’exceptionnellement disponibles.

Le recours à l’administration de facteur IX recombinant humain n’est pas clairement documenté chez le chien.

De façon concomitante, certaines substances antifribrinolitiques peuvent être utilisées, mais elles ne remplacent pas les transfusions.

Pronostic de l’hémophilie de type B du chien

Le pronostic de l’hémophilie de type B dépend en grande partie de la sévérité des signes cliniques. Néanmoins, compte tenu de la récurrence des épisodes, le pronostic est généralement très réservé.



31/05/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser